Une conseillère générale efficace et utile

Publié le par fleurirelavenir.over-blog.com

Marjolaine Rauze

 

Journal n°3Retrouvez ci-dessous, point par point, toutes les actions et les réalisations qui doivent beaucoup à la majorité de gauche du Conseil général. Une manière de vérifier par vous-même à quel point son intervention est indispensable dans tous les domaines de notre vie au quotidien.

 

Précarité et chômage à la hausse, pouvoir d’achat en berne, casse des retraites, démantèlement des services publics, mépris permanent de la démocratie et de l’intérêt général… triste bilan que celui du gouvernement Sarkozy. Face au bouclier fiscal pour les privilégiés de la fortune, le Conseil général a cherché à déployer un bouclier social pour tous les Essonniens. Un accompagnement utile au quotidien pour les habitants de notre canton, dont Marjolaine Rauze a cherché en permanence à faire entendre les préoccupations et les exigences. A vous de juger.

 

NOS ENFANTS, NOTRE AVENIR

Bilan - Nos enfants, notre avenirL’Etat veut transformer l’accueil des enfants en “marché de la garderie”, il a réduit à presque rien la médecine scolaire et ponctionne les moyens pour l’école publique. Le Département veille sur les enfants.

77% des enfants de moins de 2 ans du canton bénéficient de consultation en PMI. Et 98% des 3-4 ans bénéficient du dépistage par les Maisons Départementales des Solidarités (MDS). Avec plus de 800 places dans le canton, la capacité d’accueil de la petite enfance a augmenté de 13% en 3 ans. 114 000 de subvention ont été obtenus du Département pour les travaux de la crèche Cotton, 161 300 pour la rénovation de l’école Courbet et 61 900 pour celle de l’office et du restaurant scolaire Wallon. Une nouvelle cuisine centrale pour les écoles de Morsang : coélaborée avec un Atelier citoyen, sa construction va démarrer cet été grâce à la subvention de 780 000 du Conseil général.

 

ACCOMPAGNER LA JEUNESSE DANS SES PROJETS

Bilan - Accompagner la jeunesse dans ses projetsPas facile dans cette société de trouver sa place quand on a 16, 20 ou 25 ans. Une fatalité ? Non. Cet automne, Morsang accueillait une des 6 Rencontres départementales de la Jeunesse, pour améliorer l’accompagnement des jeunes par le Conseil général.

Déjà, chaque année environ 175 jeunes de Fleury et 650 jeunes de Morsang bénéficient de la Carte Jeune Essonne. En 2010, 1 260 jeunes du canton ont reçu l’aide du Conseil général pour payer leur Carte Imagine’R ou leur Carte Optile. Depuis 2004, ils sont 246 à avoir bénéficié de l’opération départementale « Sac’Ados », pour un montant total de 61 750 . L’action du Conseil général, c’est aussi 50 000 de subvention annuelle à la Mission locale du Val d’Orge et depuis 2004, 6 millions d’euros de subvention au CEPFI pour la prévention spécialisée sur le Val d’Orge.

 

LA SOLIDARITÉ AU QUOTIDIEN

Bilan - La solidarité au quotidienQuand 6 millions de salariés gagnent moins de 750 par mois, quand l’accident de la vie peut toucher chacun de nous, le Conseil général c’est la solidarité en actes.

Outre l’action des Maisons des Solidarités auprès des familles ou encore le financement à 99% des interventions des pompiers, le Conseil général c’est aussi l’aide du Fonds de Solidarité pour le Logement à plus de 700 familles ces dernières années, pour plus de 345 000 . C’est aussi le soutien aux personnes en situation de handicap. Avec aujourd’hui 53 places en foyer d’hébergement et 32 places en foyer de vie, l’accueil des handicapés a doublé sur le canton depuis 2004. Plus de 2 millions d’euros viennent aider les bénéficiaires de l’aide sociale pour les frais d’hébergement, de la prestation compensatrice ou de l’allocation tierce personne. S’entraider, s’informer, faire respecter sa dignité, c’est aussi le sens de l’Espace Handi-Citoyen créé l’an dernier à Morsang.

 

LE DROIT DE BIEN VIVRE SA RETRAITE

Bilan - Le droit de bien vivre sa retraitePour permettre à chacun de bien vieillir dans la dignité, le Conseil général y consacre 100 millions d’ par an. A l’opposé du gouvernement qui met à mal le système de retraite solidaire pour pousser à des assurances privées.

150 habitants du canton bénéficient de l’APA pour le maintien à domicile ou de l’aide sociale à l’hébergement. 136 foyers profitent du dispositif départemental « Essonne Téléassistance ». En plus des 80 places existantes sur le canton, l’Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes en construction rue du Dr-Roux va en apporter 84 supplémentaires, grâce à l’apport de 2,55 millions d’euros du Conseil général.

 

LOGEMENT, AMÉNAGEMENT URBAIN ET CADRE DE VIE : L’AFFAIRE DES HABITANTS

Bilan - Logement, aménagement urbain et cadre de vie, l'afDéfendre le droit au logement, aider à construire les logements sociaux et les équipements publics nécessaires, épauler les locataires face aux bailleurs, c’est un engagement permanent pour Marjolaine Rauze, comme l’illustre la mise en place d’un Conseil Local d’Elaboration du futur Plan Local d’Urbanisme.

Pour améliorer la vie de chacun, l’action du Conseil général c’est l’aide à l’aménagement des espaces extérieurs des Résidences de Fleury pour 395 500 et 34 000 pour l’aire de jeux des Aunettes. Ou encore 840 000 pour la restauration du patrimoine, 155 000 d’aide pour des aménagements de sécurité sur la D445 à Fleury, 383 000 pour des aménagements de voirie et de trottoirs en circulation douce à Morsang. Le Conseil général a aussi aidé à la construction de plus de 100 logements sur le canton. Et versé près de 350 000 de subventions aux associations et communes du canton pour l’environnement et le développement durable.

 

LA CULTURE ET LE SPORT POUR TOUS

Bilan - La culture et le sport pour tousAvec son projet de « réforme territoriale », le gouvernement veut réduire les possibilités de subvention du Département aux communes et aux associations. Pourtant, le Conseil général est un partenaire essentiel pour l’accès de tous à la culture et au sport.

Pour construire et rénover les équipements : 1,2 million d’euros pour la Halle des Sports Jacques Anquetil de Fleury, 126 000 pour le Stade Léo-Lagrange de Morsang et 199 000 pour sa piscine, 573 800 pour la construction et l’équipement des médiathèques, 488 000 pour le Théâtre de l’Arlequin. Mais aussi pour leur activité : 465 970 de subvention à Fleury et Morsang au titre des Chartes de développement culturel, 445 000 pour le développement de la lecture publique, 394 000 pour le fonctionnement des écoles d’enseignements artistiques et des médiathèques, 531 450 d’aides aux clubs sportifs du canton…

 

COLLÈGES : PRIORITÉ EDUCATION

Bilan - Collège, priorité éducation (1)L’UMP sacrifie un peu plus chaque année le service public d’Education nationale. Le Conseil général, lui porte haut son ambition éducative. Avec Marjolaine Rauze, Vice-présidente en charge de l’Education et des Collèges, il se mobilise avec la communauté éducative pour contribuer à la réussite de chaque enfant.

Avec 10 collèges construits en 10 ans, l’Essonne est maintenant doté de 100 collèges publics, dont 75 ont bénéficié de réhabilitations lourdes, suivant un programme établi avec les représentants des parents d’élèves, des enseignants… Jean-Zay a été totalement réhabilité et Charles-Péguy verra sa demi-pension restructurée pour 5,2 millions d’euros. Paul-Eluard, dont la demi-pension a été refaite en 2000, est inscrit dans la programmation pluriannuelle des réhabilitations. Marjolaine Rauze a instauré des aides financières pour les actions éducatives pour plus d’1,3 million d’euros par an. Ainsi, Paul-Eluard a reçu 13 670 en 2010, Jean-Zay 13 420 et Péguy 8 942 .

Bilan - Collège, priorité éducation (2)Grâce au dispositif départemental « Collégien Citoyen », Jean-Zay a perçu aussi 25 000 pour l’Agenda 21 du collège, et Péguy 15 000 pour son projet Eco-Collège. Lors du transfert aux départements des agents techniques et de restauration des collèges, Marjolaine Rauze a obtenu le maintien dans le service public de leurs missions, quand d’autres collectivités les déléguaient au privé. Les familles de 18 600 collégiens (soit 44% des demi-pensionnaires) bénéficient de l’aide départementale à la restauration, dont plus de 700 de Fleury et Morsang pour plus de 180 000 .

Favoriser les apprentissages, c’est aussi l’objectif des équipements informatiques dont le Conseil général dote les collèges : tableaux numériques interactifs, Numériclé91 offerte à tous les élèves de 6ème, préfigurant le collège numérique de demain.

Publié dans Actus - Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
<br /> lu le trac des ecolo-socialo etc....M.BERSON actuel président du CG serait-il agacé par la virulence et l'énergie que met M. RAUZE a Défendre SES DOSSIERS pour appeler à voter pas pour elle<br /> et puis la bande de voyous (de la CAVO ) aurait elle des convoitises ? VRAIMENT beaucoup de candidats pour un mandat tronqué par la réforme territoriale (peu de temps pour appréhender les dossiers,<br /> et faire tout ce qui est promis,) oui vraiment quelle prétention de vouloir refaire le monde en si peu de temps, alors laissons notre candidate compléter sa démarche et son engagement au service de<br /> la population comme elle sait si bien le faire<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> Mme RAUZE est une femme de terrain, elle se bat et se débat contre toute forme d'injustice et de déni de démocratie<br /> elle n'a pas démérité lors de tous ses mandats, elle est droite et sincère. et ça, cela déplait à notre époque, alors des tracts honteux et calomnieux sont déversés sur les 2 villes,<br /> SACHEZ : M.Mmes les auteurs de ces torchons que qui sèment le vent récoltent la tempête<br /> <br /> MARJO : nous ne sommes ps dupes, courage et combat pour une victoire bien méritée<br /> <br /> <br />
Répondre