Malhonnêteté, mensonge, schizophrénie ou un peu de tout ça ?

Publié le par fleurirelavenir.over-blog.com

Cantonales 2011

 

Nouvelle preuve du courage politique inébranlable de David.Derrouet., enfin un homme politique droit, qui dit ce qu’il fait et qui fait (rarement) ce qu’il dit !!!

 

Le 29 Janvier dernier (ça ne fait quand même pas bien longtemps), David Derrouet en tant que personnage ancré depuis de longues années à Fleury, interpellé par la candidature à la cantonale de Laurent Boudereau se fendait d’une déclaration fracassante dans le journal Le Parisien, déclaration que vous retrouvez ci dessous.

L'article titrais : "Le maire PS boycotte « le candidat parachuté »" 

" David Derrouet ne digère pas le soutien accordé par le PS à Laurent Boudereaux (Europe Ecologie-les Verts), dans le canton de Morsang-sur-Orge (qui englobe aussi Fleury) pour les cantonales de mars. Mercredi, le maire socialiste de Fleury-Mérogis a d’ailleurs boycotté la première réunion de campagne de Laurent Boudereau.

« C’est un candidat parachuté il est élu à Paris, habite Corbeil, mais n’a pas de lien avec Fleury ou Morsang. Je ne comprends pas cette logique, c’est de la politique politicienne. Je me réserve le droit d’éventuellement soutenir Marjolaine Rauze(NDLR : la conseillère générale PCF sortante). J’en discuterai avec ma majorité municipale. » …"

Publié le 29.01.2011, 07h00

Le Parisien

 

Et voilà que moins de 2 semaines plus tard (excusez nous du peu) nous recevons dans nos boites aux lettres la « lettre du Maire » qui nous invite à voter …. Laurent Boudereaux !!!

En effet celle ci appelle « à une grande mobilisation autour de Laurent Bouderaux […] pour garder le canton à gauche ».

foufou.gif

Deux petites réflexions, tout d’abord les habitants du canton connaissent parfaitement l’engagement véritablement à gauche qui ne date pas d’hier de Marjolaine Rauze et n'ont pas besoin d’un adjoint du 20ème arrondissement, qui demeure Corbeil et qui ne connait Fleury qu’au travers de la réputation du centre pénitentiaire, ensuite D.D. fait preuve d’un revirement d’opinion malheureusement trop habituel. Les seuls qui  seront grugés dans cette mascarade bassement politicienne ne peuvent être que les Floriacumois(es) qui tomberont dans ce piège grossier.

 

Comme le disait philippe Geluck « Pour voir qu’il fait noir on à pas besoin d’être une lumière ».

David Derrouet n’a pas du lire Camus qui rappel que « Toute forme de mépris, si elle intervient en politique, prépare ou instaure le fascisme. »

Publié dans Fleury

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article