Déclaration de Marjolaine Rauze

Publié le par fleurirelavenir.over-blog.com

27 mars (déclaration Marjolaine RAUZE)

 

Retrouvez ci-dessous la déclaration de notre candidate, Marjolaine RAUZE, réélue à son poste de conseillère régionale de l’Essonne (canton de Morsang/Fleury).

 

« Merci à tous ceux qui ont permis ce résultat dans la diversité lors du second tour. Merci aussi à tous ceux qui, aux côtés de Dominique VINCENT et moi-même, ont mené une belle campagne de premier tour. Cette campagne a permis à la gauche d’atteindre le résultat que nous connaissons. Merci enfin pour cette confiance renouvelée dans une situation politique difficile. La droite sarkoziste a pensé pouvoir s’en sortir en se positionnant sur les thèses du Front national. On a bien vu le résultat. Heureusement, il y a eu un sursaut de rassemblement qui dépasse les frontières de Morsang, et c’est tant mieux. En même temps, ça nous oblige aussi à être à la hauteur d’une autre politique, d’une autre "façon" de faire de la politique, une politique de gauche qui s’attaque au libéralisme, à tout ce qui fait que nous souffrons énormément. Ca prévoit donc de grandes responsabilités.

Encore un mot pour terminer. Vous l’avez vu, pendant l’entre-deux tours, l’UMP au national n’a pas appelé à faire un front républicain contre le Front national. C’est inquiétant parce que ça présage aussi une politique de coalition UMP-FN à l’image de ce qui se passe en Italie par exemple. Sur le canton, Zwirn a été particulièrement odieux, anti-démocratique, anti-citoyen. Il a insulté par ces propos les 68 % d’électeurs qui se sont rassemblés sur nos noms pour faire face au Front national au second tour. Cet homme mérite d’être battu politiquement car c’est odieux les propos qu’il a tenu pendant cet entre-deux tours en comparant ma candidature à celle du Front national.

Merci encore à toutes et à tous, merci aussi à Laurent Boudéreaux qui, dès le soir du premier, a appelé à se rassembler à mon nom pour faire barrage au Front national. »

Publié dans Actus - Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article